samedi 11 juin 2016

X-Wing

Aussitôt acheté , aussitôt mise en œuvre rapide, la boîte Revell imposante laisse présager un montage hors norme.
Elle fait partie des séries "easy kit " , c'est à dire un montage facile sans colle, idéal pour initier et inviter les jeunes aux joies de la maquette.



Le packaging est très correct avec un fascicule de montage bien explicite en couleur , les sous ensembles de pièces sont bien protégées par le plastique.
Revell recommande le montage pour un enfant de plus de 8 ans mais je doute qu'il ait la force pour assembler et cliquer les pièces sans l'aide d'un adulte!
 Le X-Wing est à l'échelle 1/29
 



Le plastique est dur et de bonne qualité, les gravures sont fines, les détails sont nombreux







La particularité de ces maquettes c'est qu'elles sont intégralement peintes et décorées.

le cockpit avec l'emplacement du droïde

le siège du pilote




 Revell à pris le soin de vieillir le X-Wing avec un semblant de frottement , d'usure, d'éraillure.
C'est peut être idéal pour un novice mais pour ma part cela ne m’enthousiasme guère.
Avant d'entreprendre les travaux en profondeur, je me sert d'un pantone pour me faire un référentiel
des couleurs que je vais utilisées par la suite.
Toute la maquette est apprêtée en gris de chez Kent , c'est un apprêt de très bonne qualité et de mémoire je n'ai jamais poncé pour qu'il y ait une meilleure adhésion de la peinture





montage à blanc

une séance de masticage sera nécessaire pour corriger les légers défauts d'injection, là! le ponçage est de rigueur.



Tout sera apprêter avant la peinture finale . Dans la phase peinture je me suis lancé dans divers essais au risque d'avoir de mauvaises surprise mais qui tente rien n'a rien! à moins de tout recommencer
Le premier c'est le masquage au maskol avec un pinceau à pointe en silicone. Il existe différente taille. On trouve ce produit dans les magasins spécifiques pour la peinture et le dessin.


j'ai constaté que les traits sont réguliers et droit avec le silicone


Afin d'écluser mon stock de peinture j'ai préparer ma teinte Humbrol avec un gris 28 et une base blanc 206 diluée à l'essence de térébenthine en quantité suffisante au cas ou il y aurait un manque ou une fausse manipulation. Il faut que la fluidité soit identique à celle du lait.


On peut ( souhaitable ) filtrer la peinture pour éviter les encrassements dans l'aérographe.


passage à la cabine avec deux passages


 après avoir enlever le maskol , j'ai commencé à installé le masquage carrossier et passer couche de rouge H 60 au pinceau pour accrocher la suivante


et là , j'ai commis l'erreur qu'il ne faut pas faire ( pinceau à proscrire ) ! il faut peindre directement à l"aérographe



Grâce au reste de peinture, on va rattraper cette mauvaise manipulation


 Voilà la teinte obtenue au final


Un autre oubli de ma part a été de faire le pré-ombrage aussi vue la grandeur et la quantité de ligne à surligné j'ai utilisé ce que j'avais sous main la seringue ( aiguille et seringue neuve ) que j'ai voulu testé.( je ne suis pas sortie de l'auberge).
Attention cette méthode n'est pas recommander à qui que ce soit et ne voulant pas être tenu responsable , c'est uniquement pour info et qu'avec cet outil on peut avoir un certain résultat ( on aime ou on aime pas ) !
Les précautions d'emploi sont contraignants :
ne pas se piquer ,
mettre toujours le capuchon de protection lors des manipulations,
remplissage pas évident suivant la fluidité du diluant et de l'humbrol ou de la peinture à l'huile
( faudra que j'essaie avec d'autres produits ),
lubrifié souvent le coulisseau à cause de l'essence.
Un conseil utilisé votre propre méthode traditionnelle et si vous avez testé malgré vous, n'hésiter pas à me donner vos impressions négatives ou positives.




La fluidité du mélange ainsi que de son pourcentage à son importance au regard des auréoles du diluant


La phase "huile de coude" est primordiale pour limiter les dégâts


Au final cela donne ce résultat


L'habitacle et son cockpit est correct mais basique


une modification sera réalisée au niveau des gaines flexibles et câbles qui seront fabriquées avec du fil électrique et mise en forme


La couleur 9 Revell correspond à la base  et le SM 302 servira pour les gaines


Les voyants sont peints avec des translucides Tamiya


Le cockpit est peint avec de l'Humbrol Matt steel grey 87


Quand à notre petit robot un simple surlignage suffit pour rehausser la figurine


Les lunettes sont elles aussi recouverte du translucide jaune pour donner un effet plus réel que la couleur caoutchouc jaune basique



Il y a la possibilité de laisser le train atterrissage ouvert dans le cas ou l'appareil est au sol, un jeu de flexible hydraulique sera installé même si l'appareil sera en vol.



Le travail du vieillissement commence par quelques éraillures à base de couleur métal 56 et 11 Humbrol appliquée avec du scotch brite et de la paille de fer



Je vais utiliser comme à l'habitude ces produits au lieu de la peinture pour vieillir , user le X-Wing; le smoke ( MIG ) sera utilisé sur le réacteurs.


L'essence F me servira à déposer les pigments et non les fixer.
La paille de fer utiliser dans le travail du bois permet de faire pénétrer les pigments dans la peinture tout en frottant délicatement.


 

L'essence F doit être employée en très petites quantités avec une pointe de pigment tout en brossant le pinceau sur la maquette ( opération à renouveler fréquemment )




Si le pinceau est trop imbibé  on aura des traces plus voyante ( canon laser ) dans le cas ou on veut exagérer la salissure.


Le Fixatif
J'utilise en priorité  le " fixatif Latour" de Sennelier , car il convient très bien pour mon travail. Je n'ai trouvé aucun inconvénient car il est en aérosol ( 400ml) , aucune odeur, il sèche rapidement, il n'abime pas les couleurs ni la maquette, le prix est raisonnable. Je travail toujours avec des pastels secs que l'on trouve dans les boutiques arts et dessin  et différents pigments ( terre à décor) .Le pastel qui est une plante ( pour info) est composé ( par extraction des feuilles ) d'un pigment.
Quand je parle de fixatif, je parle d'un produit qui ne laisse pas de trace après séchage sur les mains ou sur un chiffon  (ce qui n'est pas le cas pour l'essence F ) quand on manipule une maquette
Vous pourrez voir dans l'article du M1 Panther II ( démineur ) l'utilisation avec des pastels secs.

Quand je suis en panne de fixatif  j'utilise le " Liquin oil" de Windsor & Newton pour fixer mes pigments même si ce n'est pas vocation principale . Pour votre information le liquin est à base d'alkyde qui est une résine synthétique modifiée à l'huile . Sa fluidité et la transparence des couleurs sont augmentées , par contre il accélère le séchage des huiles .
je fais un mélange 50/50


l'application se fait à l'aérographe , les couleurs ne sont pas altérées idem pour les pigments . Au final après séchage je passe un voile de vernis blanc mat W & N







Une séance photo à l'extérieur permettra de mieux évaluer le dosage des pigments 











FIN