mardi 25 juin 2019

Réparer un aérographe Aztec

Cela fait des années que mon Aztec pour cause de panne dort dans sa boîte après avoir rendu pas mal de services.
Personne n'ayant pas répondue à mes questions ou plutôt à mes interrogations durant tout ce temps, je me suis dit ( après toutes années ) qu'il fallait que je trouve ce problème de fuite d'air....
Ce problème à du certainement arriver à quelqu'un car la pièce incriminée vient plus de la qualité de de la matière ou de sa conception en sachant que cette pièce n'est jamais démontée et pour cause elle est emprisonnée.


D'après certaines rumeurs de maquettistes il ne faut pas l'ouvrir à cause de la garantie à vie. A vie????
Quand je l'ai acheter d'occasion avec la facture, 1/ on ne m'a rien dit ! 2/  ou s'adresser ? etc...bref !!!!
D'après certains internautes il faut attendre un à deux mois pour le faire réparer ou échanger par le biais de concessionnaires ou du fabriquant. Quand aux tarifs cela peut commencer à chiffrer.
 
l'Aztec , bien qu'il soit bien conçu par rapport à la concurrence ( plusieurs godets de différentes contenance, plusieurs buses facile d'utilisation, possibilité d'avoir le godet à droite ou à gauche )
et réfléchi, nécessite quand même un profond nettoyage à l'intérieur , lors de son ouverture on constate que la peinture s'accumule mais il n'y a aucune information sur ce nettoyage interne obligatoire ou pas. ( Constatation de plusieurs internautes ).
La décision est prise et pour tenter le tout pour le tout! j'ai ouvert délicatement voir facilement la coque, celle ci est fortement clipsé
L'ouverture se fait à l'aide d'un petit tournevis dans une cavité située dans le coude ou l'air arrive (flexible noir) les demi coques ne sont pas collées entre elles ni vissées, il suffit de coulisser une demi coque vers l'arrière pour la déloger du bloc avant.


La surprise est de taille par rapport aux usines à gaz des concurrents , il n'y a qu'un système simple sans joint,sans visserie composé de bloc distinct ou chacun à sa fonction.
Attention tous les éléments sont reliés entre eux et insérés dans les coques, mais peuvent s'éjecter dès l'ouverture ( cela est valable pour ce modèle )
Dans un premier temps tout l'ensemble passe à l'ultra son dans un diluant nettoyant peinture, essuyer puis passer à l'essence F.
 Au vue des photos on comprend mieux pourquoi Testor/Aztec à changer / modifier  certains éléments tel que les pièce  3 et 2.


 La pièce "2" métallique sert à l'aide la molette de régler la course du levier pour augmenter le débit air/peinture , on passe de la simple action à la seconde.
Cette pièce avait tendance à se bloquer à cause de la peinture mais à l'usage on ne voyait pas la différence entre un simple ou double action car à la fin il arrivait que les bras de fixation ( tige inox ) sortait ou se mettait en travers d'ailleurs la fixation est quasi inexistante
Sur la photo du dessous , elle a été remplacer par une en plastique  avec un logement plus conséquent empêchant ce problème.
De même que les bras du levier "3" sont plus conséquent et sont plus rigide que sur la photo du dessus.

La pièce "4" que je nommerais chambre de mélange Air/Peinture est constituée à l'avant de l'emplacement de la buse. Un pointeau coulissant actionner par un ressort ( pièce de couleur crème ) s'ouvre lorsque actionne le levier..Son démontage mérite une certaine dextérité à éviter si possible.

 
Quand à la pièce "1"elle est identique, je le nommerais le " détendeur", c'est lui au travers du levier va soulever un ressort/ pointeau en plastique ( fortement comprimé ) ouvrir ou fermer l'air arrivant par le flexible transparent.
A l'arrêt le pointeau est fermer, il fait pression sur le tuyau prisonnier dans le "détendeur"

La fuite d'air  
Après un essais de pulvérisation d'alcool sans succès, j'ai changer le tuyau bleu qui relie en air "4" à "1" par un noir. Second essais toujours négatif.
Heureusement qu'il existe des produits pour la recherche de fuite, sans appuyer le constat est là!


En appuyant c'est plus conséquent


Étudions et réfléchissons au " détendeur":
La partie haute en rouge possède un pointeau actionner par un ressort. Ce pointeau en position basse fermée comprime le tuyau noir qui sort à droite.
Si dans ce cas là la fuite existe cela voudrait dire que ce tuyau emprisonné fuit à moins qu'il y a un autre problème.
Pour vérifier et sortir ce tuyau il faut faire attention de ne pas casser l'ensemble en utilisant une cale en plastique.


L'extraction est délicate et pour cause, on voit la marque du pointeau et la déformation du caoutchouc


Après avoir introduit un axe plastique de couleur dans la partie déformée, je constate que le tuyau à une micro fissure due à toutes ces années mais aussi à la qualité du caoutchouc.
Comment faire car cette pièce ne figure pas dans les magasins virtuels du net?
Que fait on ? on jette tout et on revend les buses ??
Après avoir couper le morceau détérioré je dois imbriquer un nouveau tuyau pour en faire une pièce unique à l'aide d'une grosse aiguille .


Une fois que les deux flexible n'en font plus qu'un il ne reste plus qu'à remonter tout l'ensemble


et faire des essais à basse pression 1,5 bar ( sans fuite d'air )


En conclusion on a un appareil qui reprend du service mais en attendant il serait souhaitable que le fabriquant mette plus d'information sur ces concessionnaires et leurs points de vente avec ses clauses de garantie à vie
















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire