samedi 12 mai 2018

AML90 Malvinas VS Falkland

L'AML 90  lors de la guerre.....      MALVINAS vs FALKLAND
La capitulation argentine du 14 juin 1982 marquera la fin de la guerre des Malouines qui aura débutée le 02 avril 1982.
Port Stanley accueillera les dignitaires des deux armées pour signer le document mettant la fin de ce conflit entre le général de brigade Mario Menendez  et le Major Général Jeremy Moore.
Si la guerre à laisser des blessures encore vive aujourd'hui de part et d'autres des deux camps, les sépultures militaires permettent de constater la dureté des combats.
Comme toutes les guerres, les traces subsistes sur le terrain avec les carcasses de bateaux, d'hélicoptères, etc...et des AML 90.

copyright mulierchile
Bref Historique
 Les forces argentines n'ont pas pues transférer leurs blindés SK-105 kürassier  à cause du blocus naval britannique, seuls seront transportés par voie aériennes ( Hercules C-130 ) un total de 12 AML 90. Lesquelles deviendront les seuls blindés argentins sur roues.
Face aux difficultés du terrain et à un ennemi équipé de chars légers scorpion, plus mobile sur les terrains meubles, boueux elles seront beaucoup pénalisées.
Ces conditions perturberont la mobilité des AML , celle ci est devenue restreinte par le manque de route praticable ainsi qu'à la reconnaissance en générale.
L'emploi d'hélicoptère Chinook sera le dernier recours pour sortir les AML embourbées jusqu'à l'essieu, elles auront pour vocation à un appui feu grâce à leur canon de 90......

La maquette TAKOM
Pour ma seconde maquette de la marque, suite à un achat intempestif à un prix très avantageux avec en prime des roues résines! je n'ai pas hésiter à la monter malgré mes autres montages en parallèles/
C'est une petite merveille, depuis le temps que le matériel français se faisait désirer on peut dire que nous sommes gâtés, pourvu que cela continue.
Le packaging est très bien soigner, toujours à la hauteur de la marque, le box-art est bien représentatif de la version argentine avec ses informations sur le pourtour du contenant, un schéma de peinture au choix. La gravure est fine.
La particularité c'est l'édition spéciale de la décoration française, elle correspond à 4 régiments français : RICM, 1er REC, 1er RHP, 43ème BIMA, bien entendu la décoration initiale est comprise.
Elle est très détaillée. Le montage hors peinture est rapide.

 
Le plan est sous la forme d'un livret en noir et blanc accompagner d'une planche couleur
les planches de décoration avec les optiques cristal
 Les grappes sont bien conditionnées, la gravure est très précise
 
 

Le montage 
Il ne s'agit pas d'un montage habituel mais plutôt de réaliser un vestige de la guerre des Malouines, cela nécessite quelques modifications par l'apport de pièces en résine faites maison qui ne sont pas dans la boîte!
A/ Je commence par la tourelle qui ne nécessite pas un gros travail particulier.
Les lance-grenades pleins sont remplacés par des tubes ajourés, au début je voulais les percer mais cela prenait trop de temps! à défaut d'evergreen je me suis tourner sur un tube de coton tige.
Son diamètre est identique.
Après la séparation du corps et le rajout du nouveau tube
Les anneaux de levage sont fil de cuivre à l'avant
La bouche à feu du canon est à assembler (4 pièces )
 
 
A défaut de photo découpe la tâche la plus délicate sera de mettre en évidence le manchon de protection du canon de la mitrailleuse qui sert aussi à le refroidir.
 
 
Le manchon terminée est mis en place sur la tourelle apprêtée
 
B/ le montage de la caisse est vite réaliser au vue de la taille du véhicule.
La première modification sera de supprimer la gravure du panneau arrière sans abimer les cornières des volets moteurs.
Le collage des éléments s'effectue normalement sans difficultés particulières.
Les trains de roulement avant et arrière sont préparés pour l'assemblage
La direction est installée avant, il faut penser à essayer sur une flasque de roue si les trous ont le bon  diamètre, à élargir si nécessaire pour éviter un forçage sur l'axe lors de la mise en place
 
Amortisseurs, portes, panneaux moteur et le reste de la carrosserie sont positionnés
 
Le plus facile fait, il me reste à réaliser les moyeux
 Les tambours de frein sont percés pour les tiges filetées avec le moyeu central (résine) collé
J'en profite pour fabriqué les têtes d'amortisseurs
La maquette est apprêtée dans un premier temps avec une couleur rouille de type "terra cota"c'est à partir de là que commence le vrai travail de peinture...
 

C/ La peinture à l'huile
La mise en peinture du blindé se fait cette fois intégralement à l'huile et non aux peintures traditionnelles. La logique voudrait de mettre des masques pour préserver la rouille et appliquer le vert mais la logique et moi font que l'on va procéder autrement.
En ayant que deux mains je n'ai pas pu faire des photos plus explicatives sur la façon de peindre aussi voilà comment je procède.
Au niveau matériel , j'utilise des pinceaux " basique" voir usés, un sèche cheveux, de l'essence F.
Dans un premier temps on applique les peintures sur un carton afin que celui ci absorbe l'huile.
Pour ma part j'utilise les deux peintures celle qui n'a plus d'huile et celle qui est imprégnée mais personnellement le résultat au final est le même.
Il ne faut pas oublier ( pour ceux qui exposent ) que dans une exposition seul un œil averti vous fera la remarque sur le travail de votre rouille car le reste des visiteurs lambda  survolent les stands sans prendre la peine de voir les détails.
Après avoir fixé le blindé sur un support pour faciliter le travail et d'éviter d'en avoir plein les mains, je commence par la tourelle face par face
Les teintes d'emplois sont libres à chacun  j'ai commencé avec la TSB ( Terre de Sienne Brulée ), rajout d'ocre jaune, de BT ( brun transparent ), rajout de pointes des autres couleurs pour avoir des nuances,  variations de couleurs.          Servez vous d'une photo comme modèle.
Pour appliquer, travailler la peintures à l'huile il faut utiliser l'essence, ne pas hésiter à faire des rajouts sur le travail en cours cela va diluer la peinture qui va s'étaler voir couler. 
Sécher de suite la partie peinte avec le sèche cheveux (distance de séchage 30-40cm) pendant quelques seconde ( on peint, on sèche ) sans insisté, ensuite on passe une autre face.
Le but est de fixer la peinture
Il faut penser à l'éclairage sur le plan de travail , très souvent on est confondue à des éclairages de mauvaises qualités même en y mettant le prix ,sans que l'on puisse y arriver, il faut prendre du recul faire des pauses d'observation, utiliser le flash.
La solution s'est de voir ce que cela donne à la lumière du jour! là vous pourrez dire " yes !! c'est pas mal ou j'ai réussi, mince je me suis planter"
Les photos parlant d'elles même vous constaterez la différence des couleurs, variations, nuances et la brillance,celle ci disparaitra par la suite.
Il faut maintenant mettre la maquette au séchage " naturel " pendant 24h.
Prise de vue en extérieur ensoleillée
 
 
 
Prise de vue extérieure
 
 
Prise de vue extérieure avec flash 
 



A SUIVRE





n'hésiter pas à laisser vos remarques ou questions sur le blog