jeudi 12 avril 2018

Bugatti type 59

La saga des épaves continue, après la Lancia Aurélia, voici celle de la Bugatti type 59 . Acheter dans un vide grenier pour 2€ dans un état correct sur la carrosserie, le reste était quand même dans un triste état avec un manque de pièces. Il ne faut pas oublier qu'au départ c'est un jouet de collection qui a été utilisé. Ce n'est pas çà qui va m'empêcher de lui donner une seconde jeunesse avec une nouvelle façon de procéder sur la méthode du sel différente de ce vous connaissez.



Place au démontage
 
 
 
 
 
 
 
La séance de peinture commence toujours pas une couche d'apprêt auto ultra fine. Pour information, je ne regarde jamais le temps passer mais aujourd'hui  je déroge à la règle, il me faudra 4 heures pour réaliser la peinture intégrale sur la carrosserie. 
L'apprêt est sécher dès son application terminée.
 Toutes les pièces sont en couleur rouille et séchées
Après une pulvérisation à l'eau.
Le sel est saupoudré
 
Une séance de séchage
 A ce stade je passe un voile de Hull red XF9 Tamiya
Je continu avec le séchage, salage, une couche de noir Mat Tamiya, puis séchage
Le déssalage commence maintenant à l'alcool ménager à l'aérographe et au pinceau
 
Je me sers de l'aérographe comme un pistolet à pression
A ce stade je commence la phase avec la laque à cheveux, salage,séchage.
Le bleu clair russe diluer à 50% avec du KIir est appliqué, séchage,
ensuite laquage,salage et dernière peinture.
et pour finir le dessalage complet
 
 
 
 
Je profite du soleil pour vieillir les chromes avec trois couleurs très diluées avant le vieillissement
La rouille se fait à la peinture à l'huile diluée à l'essence F
Les jantes sont installées provisoirement;
Ce week-end je suis passé à la dernière étape du vieillissement en commençant par faire un essais de pneu dégonfler sur une vieille roue.
Il faut tenir compte de la dureté du caoutchouc en fonction du type de pneu et de la largeur, à cette échelle on a une matière très dure à travailler.
Le ponçage se fait à la mini-ponceuse
Pour permettre la rotation de la roue, une tige filetée permet de travailler aisément!
Pour la roue de secours je suis parti sur le même modèle que j'avais fait sur l'épave du GAZ AA, c'est à dire un pneu avec sa chambre à air en lambeaux.
La jante étant pleine il a fallut lui donner la forme intérieure
Étant cassé j'ai fait un axe pour soutenir la roue de secours
Une bâche est mise à l'intérieur de la caisse pour la décoration, les pneus dégonflés sont recouvert de terre, la caisse est légèrement retouchée avec de la vraie rouille.
Au final cela donne un véhicule dans son jus fatiguer par l'âge et les intempéries.
 
 

FIN