lundi 15 août 2016

Panzertriebwagen n°16 Part I


A l'occasion des vacances et d'un repos bien mérité voici un "scratch intégrale" du train blindé Panzertriebwagen n°16 ( PzTrWg n°16 ) au 1/35.

Il m'a fallut 6 mois , de juillet 2009 à février 2010, pour construire intégralement la motrice, ses 2 casemates et le décor.
En 2011 à part un fabriquant qui  le proposait en résine avec ses 2 casemates équipée avec des flaks, on ne pouvait le trouver que sous la forme papier, une des spécialités des pays de l'Est.
C'est en tombant sur cette version papier/carton lors d'une recherche qui n'avait rien à voir avec, que la curiosité de voir qu'est ce que cela pourrait donné une maquette en papier / carton.
Cela m'a donné aussi l'envie de me lancé un défi sans savoir ou je mettais les pieds.



J'en ai profité pour l'exposer. Jamais je n'aurais penser qu'il serait récompenser dans la catégorie "scratch" lors du concours internationale de maquettes à Saumur, dans l'enceinte même du célèbre musée des blindés, mais ce n'est qu'un petit détail par rapport au travail consacré à son montage!


Historique 

Le PzTrWg 16 est une motrice blindée allemande, propulsé par un moteur diesel de 550 ch à transmission hydraulique Voight, il est produit par la société allemande Berliner Maschinenbau-Gesellschaft Actien-vormals L. Schwartzkopff en 1942.
La base d'origine est une locomotive WR 550 D14, après avoir été blindée, elle est équipée de deux casemates à chaque extrémité. Le premier modèle était armé de deux canons de 20mm Anti - Aérien
( flak 38 ) par la suite elles seront remplacées par deux tourelles de 76,2 mm russes. Construit à un seul exemplaire il combattra sur le front de l'Est. Il sera utilisé en 1943 pour patrouiller dans les zones menacées par la guérilla, etc.. En avril 1945 il participera au combat de Neuruppin en Allemagne orientale ( land de Brandebourg ) ce sera dans la même région qu'il sera capturé intact à Neustadt (Dosse) en mai 1945.
 La Pologne le recevra comme butin de guerre après la fin de la seconde guerre mondiale. Il servira dans l'unité militaire n°4194E polonaise , il protègera les lignes de chemin de fer notamment en montagne et sera impliqué dans les combats et escarmouches ( 1946-1947 ) contre les troupes de l' UPA ( Armée insurrectionnelle Ukrainienne ).
Durant cette période le PzTrWg 16 faisait partie du train blindé polonais composé de trois wagons de bataille et d'un wagon de protection. Chaque wagon était compartimenté, armé de canons et mitrailleuse.On a rajouté des sacs de sable et d'épaisses plaques d'acier. Il possédait un système de communication interne, un outillage pour réparer les voies.
En 1969 il sera utilisé dans un film de guerre " Rowan Rouge " dirigé par Ewa et Czeslaw Petelski.
Exposé dans un premier temps au musée de Chabôwka, il trouvera sa place définitive au musée ferroviaire de Varsovie.


Caractérisques

moteur diesel MAN 550 cv
transmission hydraulique Voight
poids : 170 t
dimensions : longueur 22,20 m, largeur environ 3,20m, hauteur 4,30m
capacité réservoir: 2400 litres
vitesse: 60km/h
blindage : 50 à 80 mm
poids environ d'une casemate: 60t.


PART I


Le montage 

L'intérêt dans ce montage est de montré les différents problèmes et difficultés qu'il y a eu ( pièces déformées ,etc ) car un "scratch intégrale" , comme dirait " sorti de boîte" sans un accroc cela tient d'un miracle.
Au démarrage cela parait simple on essaie de déchiffrer le polonais, ensuite il ne reste plus qu'à découper le papier et coller les éléments.  Trouvant le premier montage trop fragile je suis passé directement au carton de calendrier ( facile à trouver, solide ).
Après un autre tirage papier, je procède de la même façon que les modélistes, je découpe les éléments et les colle sur le carton, reste ensuite à découper les éléments.






Après collage, l'ossature de la motrice n'a pas résisté aux aléas de la colle à bois




Ne s'avouant pas vaincu , je recommence par un tirage des éléments papiers utilisés auparavant et cette fois ci le support sera du PVC blanc rigide épais de 2 à 3mm.




Les boucliers avant sont découpés et mis en place


Les meurtrières sont prêtes


ainsi que les portes avant et arrières


La fabrication des éléments s'est faite sans respecter l'ordre chronologique mais en fonction dE certaines pièces maitresses.

trappe de toit

grille aération moteur
Une découpe carton est mise provisoirement pour l'essai avant de mettre l'officielle

Plaque de blindage latérale

carénage de toit avec grille aération
Sur les carénages viennent se greffer les trappes d'observation équipées d'épiscopes, heureusement que la boîte à rabiot fonctionne. J'ai trouvé une partie de trappe de léopard 2




mais comment faire des épiscopes réalistes? voilà la solution: il suffit de prendre le couvercle cristal d'une boite de CD



et de découper à la dimension voulue les épiscopes, puis les coller en assemblant les 2 parties.



La boîte ci dessous va me permettre de réaliser en résine tout l'ensemble de roulage car réaliser les roues en carton cela nécessite une prouesse technique.


Après avoir fabriquer les roues , elles sont positionnées pour essais avec le corps support







La plaque de blindage latérale ( non collée ) est équipée de son volet de protection, à ce stade il est judicieux de prévoir les emplacements des attaches


Une phase qui ma causé un petit souci est le toit lors de la mise en forme . Dans un premier temps je me suis lancer sur le thermoformage...


les liens permettront de maintenir l'ensemble


quand au résultat, il ne se fait pas attendre


On recommence pour une autre méthode, plus délicate car elle se fera à la cyanoacrylate


Cette fois ci les plaques sont collées. Une nouvelle grille est refaite ainsi que les différentes trappes



Les extrémités sont recouvertes de feuilles plastique ensuite le mastic de finition


 

sera poncé avant la peinture


Le gros œuvre étant terminé, on peut commencer à détailler la motrice



















Les crochets sont fait en fil de cuivre. Quand à leur utilité, je pense qu'il devait servir à fixer les filets de camouflage.



Premier apprêt en gris

deuxième apprêt noir



 FIN