mardi 1 mars 2016

Le Dongfeng DF21



Le Dongfeng  21 ( DF 21 ) 

A ce jour seul Trumpeter s’est lancé dans le créneau du Transporteur  Erecteur Lanceur de missile à l’échelle 1/35, hormis Dragon qui par le passé avait sorti son Scud "B" sur MAZ 543.
Curieux de voir ce que valait cette maquette j’ai été fortement surpris par le packaging comprenant 808 pièces positionnées sur 14 grappes, très bien détaillées. La photo-découpe est fournie ainsi que 24 pneus de 2 types différents. L’ensemble construit mesure 46cm. L’ensemble est de très bonne facture même si la boîte fait ancienne présentation et ne donne pas envie d’investir…..comme quoi! il ne faut pas toujours se fier au packaging.




Avant de passer à la phase montage il est intéressant  de faire un rappel historique.

Chronologie

 Le Second Corps d’Artillerie (SAC) a été créé le 6 juin 1966, en sachant que des unités de  missiles surface-surface existaient  depuis  10 ans. Elles étaient  équipées du R-2 à propergol  liquide, missile balistique à courte portée fournie par l’Union Soviétique et sa copie chinoise Dongfeng 1 (DF-1).
Le 09 Décembre 1957 – création du Groupe d’Artillerie de formation de l’APL
25 Décembre 1957 –Livraison du « 1059 rocket » (R-2) avec l’arrivée  de troupes soviétiques appartenant aux forces  de missiles stratégiques soviétiques près de Pékin pour former les équipages chinois en janvier 1958.
 Septembre 1959 à Décembre 1960 – Premiers  lancements R-2 ( mission 101 ) réussi  du missile de fabrication chinoise  ayant touché sa cible à 554 km. Deux lancements ultérieurs ont également réussi. En décembre 1959 les relations sino soviétiques  prirent fin.
La Chine réussissant à surmonter les difficultés  causées par l’arrêt de l’aide soviétique , poursuivi son programme nucléaire.
Septembre 1992 à Juillet 1996 – Une série de huit essais nucléaires souterrains ont été mené pour développer de petites ogives nucléaires, devant être transportée par des missiles balistique à propergol  solide de nouvelle génération tel que le  DF21 et DF31.

Le Missile DF21 ou CSS-5

Le DF21 fait partie de la classe des MRBM ( médium-Range Ballistic  Missile ) milieu de gamme mobile ou en  silo, son code OTAN (CSS-5) .
Longueur : 10,7m
Diamètre : 1,4m
Poids au Lancement : 14700 kg
Charge Utile : ogive unique de 600kg équipé d’un dispositif de 250 ou 500 kT nucléaires, explosifs conventionnels, sous-munitions, produits chimiques.
Propulsion : Propergol solide à deux étages
Autonomie : 2150 km et la portée minimale est de 500 kilomètres
il utilise un système de guidage inertiel, capable de frapper avec une précision de 700m du centre du point.
Statut : opérationnel
 Il a été le premier système mobile sur route. Le  missile est une variante du système de sous-marins lanceurs CSS-N-3 (JL-1). Son principale avantage est son système à propergol solide, car il augmente sa durée de vie et la mobilité tout en réduisant les coûts de maintenance et le temps de lancement requis.

Le DF21 est un système de missiles tactiques, même s'il a quelques applications stratégiques. Sa charge utile et sa précision sont suffisantes pour détruire le centre névralgique des villes, mais il n'a pas la portée pour atteindre les points clés russes ou européens. Il peut être utilisé comme moyen de dissuasion contre l'Inde et peut frapper un certains nombre de bases stratégiques dans la région.
Des cibles tel que les aéroports, les ports, les aires de concentration militaires peuvent être touchées.
Deux cas plausible d'emploi serait en cas d' attaque sur Taïwan l'utilisation d'ogives conventionnelles
pour neutraliser la totalité des forces défensives , aplanir la zone, avant l'invasion.
Le second cas qui inquièterait les USA d'après les observateurs, serait son utilisation contre les forces navales notamment les portes avions.

Le DF21 est très mobile grâce  à son système de lancement sur véhicule Transporteur Erecteur Lanceur (TEL), pouvant être transporté facilement, son temps de lancement est de quelques minutes.
Il peut être déployé rapidement suivant la situation militaire vers des zones critiques ce qui augmente
grandement son efficacité dans le cadre tactique et lui permet d'être caché sur un terrain accidenté.


La Maquette

le packaging est bien conditionné, chaque élément séparé, à la hauteur des concurrents.


Le plan est très explicite et il est accompagné d'un planche couleur




Les grappes d' une couleur vert kaki , sont d'une finesse que je ne pensais pas trouver sur un tel ensemble.




 La grappe orange correspond au moteur, un carton spécifique contient les pneumatiques, le lanceur, des fils , une planche de décalcomanie et une pochette de photo découpe.


L'ensemble constitue trois éléments distincts : le tracteur, la remorque et le lanceur.

Le tracteur du type 82, d'origine civile est un tracteur 6x6 HY 473  ( Hanyang) .
Il est capable de transporter une charge utile de 50 tonnes ( char de combat ).  Le véhicule est propulsé par un moteur diesel KHD F12L413F développant 355 chevaux.








Le montage est agréable et ne présente ( pour l'instant ) pas de désagrément particulier. Les détails sont bien reproduits.


un des ponts équiper du système de freinage



qui vient se loger sous la sellette


les ailes arrières sont habillées avec la photo découpe








 


 La cabine est d'un seul bloc pouvant être articulée ou non

l'intérieur est sobre



Le dessous de la cabine avec ses marques d'injection sont grosses par rapport à ce que l'on peut voir d'habitude.



Les grilles d'aération en photo découpe sont installées, il ne reste plus qu'à préparer la suite des éléments...


une fois l'intérieur peint, je me suis permis une décoration propre et identique à tous militaires en soif d'un peu de liberté sur le terrain..... tant que le chef ferme les yeux .


Les revues chinoises et journal jonchent dans l'habitacle ainsi que la bière, le conducteur fan d'une vedette en a profité pour coller son poster.


Les ceintures de sécurité sont fabriquées avec de la feuille d'étain


La réalisation d'extincteur  en tube plastique a été nécessaire car c'est un manque indéniable dans la boîte.


ensuite les feux arrières peints sont collés sur une feuille d'aluminium avant la pose initiale.


comme à l'accoutumée la phase ponçage des pneus est" plus" que nécessaire sur le vinyle trop brillant





Le Missile
est positionné dans son conteneur qui le sert de rampe de lancement, dans la boîte on ne trouve "Hélas" que le conteneur , c'est vraiment dommage que Trumpeter n'ai penser à l'insérer.
Le montage du conteneur est facile et ne présente aucun problème particulier.












 
La remorque
est la partie qui nécessite le plus d'attention











La peinture
L'ensemble va être peint d'un camouflage 5 tons ( peinture  ) pratiquer " à l'ancienne " base comprise , ce qui consiste à peindre tout l'ensemble d'une seule traite à main lever , en tenant compte du nettoyage très fréquent de l'aérographe pour éviter l'encrassement.
L'inconvénient c'est la prise de vue quand on est seul, certaines étapes ont été ignorées pendant la préparation de camouflage....
Trumpeter préconise le H78 olive drab et le H330 Dark green! A partir de là on peut travailler avec ce que l'on a sous la main.
Le net permettra de trouver ( d'après les rares photos ) ce qui s'approche le plus de la réalité , j'ai pratiqué ainsi pour le Type 89.
Dans un premier temps il y a un apprêtage obligatoire , qui sera peint entièrement avec du H86 ( vertt olive mat ).


Pendant que la base sèche, le camouflage se fera avec du journal déchiré aux formes désirées distant à  1 voir 2 cm de la maquette, non  collés.
Les professionnels vous diront qu'il faut attendre le séchage entre les phases mais pour ma part je procède autrement et d'une seule traite. Chaque phase absorbera la peinture précédente , ce qui donne au final une teinte appropriée très matifiante et plus marquée ( c'est mon point de vue ) à certains endroit. Cela donne aussi une peinture qui a vécu.




camouflage 5 tons
Maintenant il peut sécher normalement , pendant que l'ensemble arrière subit le même sort avec le journal du jour.








Les bavettes sont en feuilles de plomb



Je reviens sur les pneus , à droite le pneu poncé est  vide , plat , déformé, pour leur donner du volume il sera nécessaire de le remplir soit avec du papier ou du câble électrique.


Ce qui donne après ponçage des pneus plus conforme


L'habitacle est fonctionnel c'est à dire que la cabine peut basculer pour accéder au moteur, pour ma part je préfère coller l'intérieur et enlever la cabine pour voir les détails.



Les retouches de peintures sont faites



ainsi que l'empoussiérage


Points particulier à traiter
1/ Le lanceur
il s'avère que sur cette maquette, il manque des éléments importants car il faut tenir compte que c'est d'une part un matériel dit "sensible" et d'autre part les photos étaient restreintes.
En extrapolant certaines cela donne ceci...




Après retouches




2/ La remorque

 Celle-ci nécessite un travail plus pointu sur les détails avec dans un premier temps les branchements électriques sur les boîtiers




et avec la mise en place des feux arrières



ainsi qu'une petite touche de peinture


Une des phases les plus délicates sera la mise en place du câblage avec le branchement du missile






L'assemblage mérite lui aussi une manutention périlleuse avec le câblage










Vue d'ensemble





FIN











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire