dimanche 23 août 2015

L'épave


j'ai depuis longtemps été fan de véhicules automobiles abandonnés dans le délabrement le plus avancé et après avoir expérimenter le travail sur différentes maquettes, j'ai mis le maximum sur "Gunther Brenus" en testant diverses techniques.
Quand on ouvre une boîte neuve, bien emballée, fraîchement achetée et payée au tarif  + €€ on ne pense pas que cela va devenir une épave.....avec les questions à la clef qui vont bien :
Quand commence la dégradation proprement dite? quelle type de rouille? quelles couleurs utilisées pour la rouille? quels produits? etc..
Mon choix s'est porté sur le camion russe GAZ AA au 1/35 copie conforme du Ford AA , celui ci  fera parti d'un diorama particulier.
La Maquette
Elle issue de la marque ukrainienne TOKO.


Aujourd'hui on retrouve le même packaging sous la marque "Eastern Express" . La qualité de la maquette est à ma grande surprise est très concluant. Le plastique se travail bien et il n'y a aucun défaut important au collage. Le montage est rapide car le choix de la dégradation avancé est choisi , cela ne sera pas nécessaire de faire du sur détaillage.
Le plan est basique , simple d'emploi avec un descriptif en russe, en anglais, en allemand.


Les grappes sont conditionnées dans un unique sac, seules les vitres sont protégées dans une pochette transparentes. Les détails sont très bien représentés plus particulièrement les nervures du bois.



Le montage
Il se fera par sous ensemble



Une première modification se fera au niveau emplacement moteur


Il faudra donner un léger coup de lime sur les pattes de support moteur



pour insérer le moteur dans son logement


La banquette usagée laissera sortir le crin à travers les déchirures du cuir


Avec du 1mm de diamètre j'ai réalisé quelques ressort pour mettre dans la banquette


La séance ponceuse démarre



Le plancher plastique gris est remplacé par un entièrement en bois ainsi que les supports




Le plancher sera très abîmé







Les ridelles subiront le même sort


Après le bois on passe au métal, l'idée est de réaliser une parabole de phare avec l'ensemble capot moteur en aluminium.




Dans le compartiment moteur, la partie ventilateur et la courroie seront supprimés



La partie la plus "fun" du montage  reste à venir


Comment monter l'habitacle en supprimant la partie capot moteur et les portes ?
Dans la logique on assemble le toit sur son support arrière mais cela demande une gymnastique pour faire tenir l'ensemble droit avec le  risque lors de l'assemblage d'avoir un ensemble mal positionné.
La subtilité est ( après reflexion et divers essais ) de faire un assemblage à blanc avec l'aide  de  la plastiline.


une fois que tout est prêt il ne reste plus qu'à coller uniquement le toit avec la partie lunette arrière .


Les portes découpées sont mises de côtés, les deux pièces restantes seront collées pour former un ensemble rigide


Les trois ensembles assemblés à blanc pour donner ci dessous


La banquette a été découpée auparavant afin de pouvoir installer les ressorts


on procède à un petit essais sans collage.


La partie capot moteur a été modifiée de façon à avoir un ensemble ouvert intégralement.
Des renforts métalliques sont nécessaires pour  maintenir le capot et  les volets




Les pneus sont vieillis ( voir tuto " les pneus" )


La séance d'apprêtage de couleur  noir s'est bien déroulé sans incident......
C'est maintenant que la première peinture texturée va donner le départ au vieillissement


 La banquette est agrémentée d'un rembourrage et collée



ensuite une fois peinte en noir , elle est défraîchie




l'ensemble de la ferraille est noircie





La cabine arrière est peinte très légèrement d'un vert Brillant Humbrol



pour être ensuite retouchée avec un vert plus claire Revell, tout en  préservant la rouille.


Le montage à blanc s'effectue sans problème grâce au pré-assemblage



Après réflexion je me suis dit que des longerons plastiques  supportant  un plancher bois ne devait pas aller ensemble

il ne restait plus qu'à les réaliser en bois




Les jantes sont à leur tour travaillées au niveau des teintes


Le pneu ayant déjanté, la chambre à air est déchiquetée


Les portes sont vieillies


 ainsi que le dessous



La difficulté de voir la progression de la rouille se joue sur le rajout constant des teintes jusqu'à la touche finale avec un résultat proche du réel.





Voilà le résultat souhaiter avec de la vraie rouille avec les aléas d'avoir une couleur jamais identique





La partie bois est imbibée de peinture diluée à l'essence de térébenthine


ensuite,






une fois le plancher peint, il est recouvert d'un noir ébène ( acrylique ) à l'alcool ménager.




Le choix de la teinte verte claire se fera après un essais de différents vert



Le plateau est terminé au niveau peinture


 Rien ne vaut la lumière du jour pour voir le résultat











La touche finale viendra lors de sa mise en place sur le diorama......