vendredi 22 mai 2015

AMX 30B Part 2

Le comparatif  sera complémentaire avec le montage pour éviter les doublons.
Avant de passer au montage, il est utile de comparer les pièces essentielles même si certaines ne seront pas visible la maquette finie.
On commencera par le dessous de la caisse. Dans la logique on ne s'attarde pas sur les détails du dessous mais comme il y a beaucoup de  personnes qui connaissent très bien le 30, il m'a paru normal d'en parler.

 Il y a une différence de taille entre les deux dessous c'est le renflement qui se trouve opposé au trou d'homme sur le 30M, celui ci existe sur le blindé mais il est moins prononcé.
 
Les trappes de visite et de vidanges sont représentées mais suivant la marque il y a une petite différence , soit  c'est un oubli soit c'est volontaire
Sur le 30M il y a deux aspérités devant les trappes pour protéger les trappes


Meng à représenter la trappe centrale circulaire ( pas Heller ) mais à oublier de positionner les trappes latérales. Je rappel qu'il y a une différence d'âge entre les 2 marques. Dans l'ensemble Meng à très bien détaillé les carters de sorties des axes de roues.

L'ensemble suspension et roues
il y a un gros progrès dans la suspension actuellement car elle est fonctionnelle sur le 30M grâce à une multitude de pièces ce qui permet d'épouser la forme  du terrain. Sur le 30H, celle ci est rigide et nécessitera une modification pour lui donner les positions voulues.
un picot d'injection inutile sur la butée
Les bartotins
 Sur celui de gauche (H) le moyeu central a des boulons centraux corrects ce qui n'est pas le cas à droite (M) qui sont  insignifiants. Alors que Meng à détailler la couronne, absente sur Heller, elle est grossière.
les roue de tension du 30M sont brutes de coffrages et grossières
si l'on compare au 30H, elles sont mieux détaillées et plus proches de la réalité
 Sur l'ensemble des galets de roulement, Heller s'est conformé à la réalité avec de la finesse, hormis le manque du graisseur central
 Meng à reproduit le fameux graisseur ainsi qu'un marquage sur le bandage caoutchouc mais la finesse n'est pas au rendez vous au niveau écrous
 et le manque à l'arrière.
Les galets support de chenille sont super détaillés chez Meng  avec un marquage et cerclips
Les côtés latéraux sont très différents ,sur le 30H c'est platonique sauf un carter avant de la roue de tension, qui est bien reproduit et sert de guide au montage de la caisse supérieur.
 Sur le 30M c'est tout  le contraire, l'arrière est très détaillé avec le carter du barbotin, les carters de sortie des axes de roues et l'avant.
 Les supports de roues n'ont plus rien à voir entre les deux 30
 
La caisse supérieure du 30H coulée dans la masse est détaillée à l'avant avec le poste de pilotage, par les coffres latéraux, les plaques couvre batteries, à l'arrière le compartiment moteur avec une grille moteur ajourée ainsi que celles des coffres batteries. Les grilles pour l'époque était bien conçue.



Sur le 30M, on a une caisse complètement ajourée avec un poste de pilotage mieux réalisé.

La tourelle en deux éléments, sont différentes par leur taille et par leur conception, le seul inconvénient c'est la présence de deux joints de moulage et des protubérances de plastique.
La 30M a une bouche d'aération sous la nuque de la tourelle ( qui existe réellement)
 Le dessus
l'identification de la tourelle
 
Sur celle du 30H, c'est autre chose, le coffre fait partie intégrante de la tourelle
 

 

 

La suite et fin  dans la troisième partie